Savez-vous pourquoi on digère ?

Qu’est-ce que la digestion ?

 

La digestion, c’est la transformation des aliments en nutriments assimilables par l’organisme.

En effet, parmi les besoins primaires nécessaires à notre survie on trouve la consommation d’oxygène, d’eau et de nutriments. Ceux-ci sont apportés par l’alimentation et c’est notre corps qui fait le tri entre ce qui lui est nécessaire (acides aminés, les protéines, les vitamines…) et ce qui ne l’est pas.

 

Mais comment procède-t-il ?

 

Et bien comme notre organisme est une machine bien rodée, elle va procéder en plusieurs étapes.

Première étape : la bouche et l'œsophage

 

 

  • La première étape est dans ta bouche. Lorsque l’on  mange, les aliments sont broyés et réduits en bouillie par tes dents. C’est ce que l’on appelle la mastication. Les incisives et les canines coupent les aliments alors que les molaires et les prémolaires servent à les broyer.
  • En parallèle de ce broyage mécanique va se dérouler un broyage chimique. Celui-ci est réalisé par la salive. Produite par les glandes salivaires, la salive contient des enzymes  appelées « amylases ». Celles-ci  vont avoir pour rôle de réduire les aliments en encore plus petits morceaux.

 

Une fois réduits en bouillie les aliments sont avalés puis poussés dans l’œsophage par les mouvements de la langue. L’œsophage est un tube creux qui relie la bouche à l’estomac. Chez l’adulte, il mesure environ 25 cm ! 

Deuxième étape : l'estomac

 

C’est une sorte de sac entouré de muscles épais et puissants. Dans cette bassine, les aliments vont être à nouveau broyés.

Ce sont les muscles qui forment l’estomac qui vont se contracter pour écraser les aliments pendant 3 ou 4 heures.

 

Imagine que tu es un aliment. Tu te retrouves dans une poche noire, les jambes baignant dans un liquide acide qui te brûle et tu vois les parois qui se rapprochent l’une de l’autre sans échappatoire…  Dur dur d’être un aliment !

 

En même temps, les cellules qui tapissent la paroi interne de l’estomac sécrètent un liquide très acide que l’on appelle les sucs gastriques. Ces sécrétions pouvant atteindre 2 litres par 24 heures provoquent une dégradation chimique du bol alimentaire.

 

Une fois le bol alimentaire transformé en une bouillie liquide par l’estomac, il est directement déversé dans l’intestin grêle. C’est la troisième étape !

Troisième étape : l'intestin grêle

 

 

L’intestin grêle est un tube  d’environ 7 mètres de long (chez l’adulte), replié sur lui-même et  situé dans l’abdomen. On divise ce long tube en 3 segments :

 

-          Le duodénum qui fait environ 50 cm

-          Le jéjunum, environ 5 m

-          L’iléon, environ 1 m

 

C’est le long de ce tube que les minéraux, les vitamines, les lipides, les protéines ou encore les glucides vont être extraits de cette bouillie et amenés dans le sang.

 

En effet, les parois de ce tube sont formées de milliers de petits plis que l’on appelle les « microvillosités ».  Elles vont permettre à tous ce qui est nécessaire à l’organisme de passer de l’intestin au sang. Une fois dans le sang, ces éléments vont aller là où ils sont nécessaires comme les muscles, les mitochondries, etc.

 

En revanche, tout ce qui n’est pas utile à l’organisme dans cette bouillie va rester dans le tube digestif et poursuivre son chemin. 

Quatrième étape: le gros intestin

Ce chemin se poursuit dans le gros intestin.

Comme l’intestin grêle, le gros intestin est un tube d’environ 1,5 mètre de long chez l’adulte. Dedans on trouve des milliards de bactéries.

 

Mais à quoi peuvent-elles bien servir ?

Et bien tout comme la peau, le gros intestin possède sa propre flore, appelée « flore intestinale ». Les bactéries qui composent cette flore vivent avec nous en bonne harmonie. En fait, elle nous aide même à digérer en permettant la fermentation des aliments. La fermentation, comme le disait Louis Pasteur, « c'est la vie sans l'air » qui permet la production d’énergie. Cette réaction produit des gaz qui permettent la formation des matières fécales. Celles-ci finissent ensuite leur vie au fond de nos toilettes ! 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    B. Pivot (mardi, 20 juin 2017 12:04)

    Premier article très intéressant, mais bourré de fautes!
    Dommage que le fond soit entaché par la forme.

    Bon travail, continuez comme ça! (Sans les fautes, tout de même)

  • #2

    matis contant (vendredi, 21 septembre 2018 19:52)

    j'aime les infos

  • #3

    fred (vendredi, 21 septembre 2018 20:01)

    anus miammiam