Pourquoi a-t-on mal quand on se coupe?

 

 

Hier j’étais tranquillement assise sur mon canapé à lire un livre et en tournant la page je me suis coupé la pulpe du doigt ! Ouille ! C’est que ça fait mal cette histoire !

 

Mais pourquoi au fait est ce qu’on a mal quand on se coupe ?

Cet organe nous recouvrant des pieds à la tête, douce ou rêche, lisse ou fripé, noire ou blanche est avant tout une barrière physique contre l’extérieur. Elle empêche aussi bien les microorganismes de rentrer qu’aux liquides de sortir. C’est aussi un manteau qui nous permet de réguler notre température. Lorsque l’on a froid on a souvent la chair de poule. Nos poils se dressent sur nos bras créant une couche d’air chaud entre le poil et la peau : une zone isolante.  À l’inverse lorsque l’on a chaud on transpire. La sueur, qui ne sent pas toujours très bon, permet de rafraichir la surface de la peau en s’évaporant. 


En fait, la peau on pourrait facilement la comparer à un oignon constitué de plusieurs couches.


La première couche de tissu est appelé l’épiderme. C’est la couche la plus extérieure, celle que l’on voit et que l’on touche. Elle est constituée de cellules mortes !


La deuxième couche est appelé le derme. C’est elle qui donne à la peau sa souplesse et son élasticité. Mais surtout elle est riche en cellules nerveuses. Ce sont ces cellules qui lorsque l’on se coupe le doigt vont envoyer un message de douleur au cerveau.


La dernière couche est l’hypoderme. C’est la couche la plus profonde de la peau, là où se trouvent les cellules adipeuses qui stockent la graisse !


Et si l’on revenait à nos moutons ! Que sont donc ces cellules nerveuses qui réagissent quand on se coupe ? 




Lorsque l’on se coupe le doigt on saigne beaucoup parce que l’on  a coupé les vaisseaux sanguins qui irriguent le derme. Le sang s’échappe des vaisseaux et exerce une pression sur les tissus alentour. Cette pression est ressentie par les cellules nerveuses qui vont envoyer des messages au cerveau pour l’avertir de la situation. Plus la blessure sera profonde, plus le nombre de signaux envoyés au cerveau seront importants et plus la douleur sera forte.

Le cerveau va recevoir ces signaux, les traiter et analyser la situation. Il va répondre en envoyant des molécules appelées endorphines qui vont diminuer la douleur. Mais il va envoyer aussi une batterie d’autres molécules chargées de réparer la coupure et de tuer les micro organismes qui en auraient profité pour entrer dans notre corps.


Il faut dire que toujours à 37°C notre corps est pour les micro organismes un bon nid douillait ! Mais nous on n’en veut pas, qu’il trouve un autre nid ceux-là! (pour en savoir plus, cliquez ici)

Petite vidéo amusante qui explique pourquoi on a mal quand on se coupe .... 

Écrire commentaire

Commentaires: 0